TITRE : Surprise! Surprise!!
Catégorie : 
Histoire au bureau
Histoire érotique sponsorisée par : Casting Photos
Cliquez ici pour L'Histoire du jour

GRATUIT !! Indiquez votre adresse email pour être informé des mises à jour :
Accueil Histoire érotique Photos Erotiques Vidéos X Vidéos amateurs Histoires au bureau
Salut,

J'aime à penser que lire mes messages est la première chose que tu fais à ton arrivée au bureau. C'est très égocentrique, pour le coup, mais l'idée que tu puisses attendre avec impatience de mes nouvelles me donne envie d'être au rendez-vous.

Aujourd'hui, je t'ai réservé une petite surprise. Tu vas devoir mettre en oeuvre tes capacités de self-control pour ne rien laisser paraître de tes émotions futures à tes collègues. (Secrètement, j'espère qu'ils sont nombreux autour de toi car la chose n'en sera que plus excitante pour moi.)

Pour commencer je pense que tu dois t'installer confortablement dans ton fauteuil. Je te conseille de bien avancer sous ton bureau car le plan de travail sera ton seul moyen de camoufler et de contrôler tes réactions. Prends une attitude décontractée et confortable, tu ne pourras pas garder très longtemps une attitude trop sérieuse, je te l'assure. Opte plutôt pour l'idée du mec cool au bureau. C'est un conseil d'amie!..........

Au fait, pas mal ton bureau! Un peu austère mais très pratique pour moi. Dis moi, c'est quoi cette plante sur l'étagère?

Oh, je profite de ce message pour te signaler que tu as fait une tache sur ton pantalon. Elle est un peu mal placée alors cela pourrait être mal interprété surtout à ton bureau !
Ne regarde pas maintenant, tu verras ça quand tu iras aux toilettes tout à l'heure ce sera plus discret.

A partir de maintenant, tu vas devoir garder l'air le plus naturel du monde pendant ta lecture sinon tu risques des problèmes !
Remets toi bien dans ton fauteuil et avance bien sous le bureau !
Voilà, c'est parti pour ta surprise !

Ne quitte pas l'écran des yeux mais tu vas sentir des mains venir te caresser les cuisses. Ne bouge pas, sinon quelqu'un vas remarquer quelque chose !

Les doigts parcourent chaque parcelle de tes jambes qui se trouvent envahies de frissons de surprise.Ils caressent ta peau à travers ton pantalon de manière de plus en plus marquée.

Tu ne mettras pas longtemps à reconnaître la technique employée alors j'avoue de suite : Oui, ce sont mes mains qui parcourent ainsi ton corps. Mais ne baisse pas les yeux, ne cherche pas à me voir. J'ai réussi à passer inaperçue depuis ce matin alors ne gâche pas tout et profite de ma présence, de ma surprise sans éveiller les soupçons autour de toi !

Et bien voilà, je vois que tu as compris car tu te positionnes différemment dans ton fauteuil. Tu t'es avancé un peu plus sous ton bureau et ton bassin est plus au bord du siège te permettant de bien plaquer tes pieds au sol et d'écarter tes jambes au maximum. Petit coquin, tu as même un peu baissé ta chaise pour que le bureau ne soit pas gênant. Je vois qu'une fois de plus nous sommes sur la même longueur d'onde et qu'au lieu de te choquer ou de te gêner, ma surprise a l'air de t'exciter. (il y a des signes qui ne trompent pas, ton sexe est bien tendu sous ta braguette) !

Puisque tu acceptes mon défi, je vais tester ta capacité à rester stoïque devant les autres alors que ton corps ne va pas tarder à être torturé de plaisir !

Au boulot !

Je reprends là où j'en étais : mes mains caressent tes jambes sur toute leur longueur. J'aime gratter le tissu de ton pantalon avec mes ongles. Cela produit un petit son aigu et sonore qui risque d'être surpris par des oreilles indiscrètes. Je suis de plus en plus excitée par cette peur d'être découverte. (Si on me trouvait, je crois que j'aurai du mal à justifier ma présence )

Les fibres utilisées pour réaliser ton pantalon sont très douces mais rien à voir avec le velours qui recouvre ta verge. D'ailleurs rien n'est meilleur que cette friandise que tu portes entre tes jambes. (en plus, pas de risque pour mon régime, ce bonbon la est sans matières grasses)

Mes doigts remontent vers ton entrejambe. J'écoute autour de moi tout est calme, tu sembles être seul. Mes mains englobent alors ton sexe tendu et déjà bien gonflé et commencent à la caresser. Quelques doigts plus aventuriers profitent d'un brouhaha dans le bureau d'à côté pour descendre ta braguette et libérer ainsi ta verge qui devait avoir très mal ainsi emprisonnée.

Tu ne dois plus être seul car tu ravances ton siège sous le bureau et tu ouvres un dossier que tu poses au niveau de ton bas-ventre. Je comprends que tu veuilles te cacher car, de ma place, je vois une paire de jambes masculines juste à côté de ton fauteuil. Ce doit être un collègue car il commence à te parler du rapport que tu as rédigé lors de ta dernière mission.

L'occasion est trop belle pour moi de pimenter un peu mon épreuve. Je rapproche mes lèvres de ta verge et commence à l'embrasser. Ne lâche pas ton dossier car sinon, la vue sera imprenable pour ton collègue !

Je décalotte ton gland pour pouvoir enfin le lécher. Ma langue le titille de toutes parts et descend le long de ton membre raidi par l'excitation. Ton bassin bouge, je pense que tu as du mal à cacher ce que tu ressens mais tu n'as pas le choix !

Mon goût des bonnes choses m'empêche de m'arrêter en si bon chemin et je reprends de plus belle ma fellation. Je lèche ton sexe de tout son long en te caressant les bourses en même temps. Puis sans tarder, je le prends tout entier dans ma bouche.

Je sens que tu sursautes dans ton fauteuil. Tu ne devais pas penser que j'irai aussi loin alors que ton collègue est encore là. Je t'entends essayer de le faire partir en lui disant que tu as un coup de fil à passer mais il doit s'ennuyer un peu aujourd'hui car il ne veut pas couper court à la conversation. Bien tenté mais tu devras faire avec sa présence encore un peu !

Pendant tout ce temps, je continue à engloutir ton sexe. Cela fait plusieures minutes que je pratique des vas et viens en avalant ta verge tout entière. Je te sens au bord de l'explosion et je me demande comment tu vas gérer la chose si ton collègue est toujours là quand tu ne pourras plus contenir tes contractions.

Tu essayes de me faire ralentir un peu en serrant ma tête entre tes cuisses mais je ne peux plus m'arrêter. Je suce, je lèche, je mordille, j'aspire chaque parcelle de ton sexe pour en extraire jusqu'à la dernière goutte.

Ton collègue s'est déplacé. Il n'est plus dans mon champs de vision mais je crois qu'il s'est assis dans le fauteuil en face de toi. Il est à quelques centimètres de mon dos et je ne suis séparée de lui que par l'épaisseur des deux bureaux accolés qui se font face.

Il ne partira pas car il vient de t'inviter à déjeuner et attend que tu aies fini la lecture de ton dossier pour t'accompagner. Décidément tu vas devoir être très doué pour ne pas lui faire remarquer les effets de ma dégustation !

Je te vois alors qui prends le dossier que tu avais posé sur ton ventre pour le monter au niveau de ton visage. Bonne idée car face à lui tu pourras étouffer tout gémissement mais pas cacher les crispations qui se liront sur ton visage lors de ta délivrance. Ton geste a été rapide et heureusement car tu n'arriveras plus à résister très longtemps.

La situation me fait accélérer encore plus mes mouvements et accentue la profondeur des aspirations que je pratique sur ton membre qui n'a jamais été aussi dur et gonflé depuis que je te connais. Après quelques secondes de ce traitement, tu n'en peux plus et je sens ton corps se contracter. Étant donné l'endroit, si je ne veux pas t'attirer d'ennuis, je vais devoir camoufler tout ce qui sortira de toi en l'avalant. Je tends donc les lèvres et la langue pour ne pas laisser une goutte m'échapper. Tu déposes ton jus en plusieures saccades dans ma bouche avant que je ne te lèche pour finir de nettoyer ta délicieuse verge.

Une fois ma mission accomplit, je remballe ton sexe dans son carcan de tissu et te donne une tape sur la cuisse pour te signifier que tu peux aller manger avec ton collègue.

Tu mets quelques secondes avant de te lever. Tu dois sûrement vérifier que tout est en ordre. Je t'entends dire à ton collègue que tu dois passer aux toilettes avant de partir. Soit tu veux aller voir la tache dont je te parlais tout à l'heure, soit tu as besoin de t'isoler pour récupérer de cette épreuve.

Pour ma part, j'attends que tout le monde soit parti pour quitter mon antre et récupérer la webcam que j'avais cachée.

Et biensûr ! J'ai tout enregistré. Comment voulais tu que je saches si tu avais réussi mon épreuve si je ne pouvais pas voir les réactions de ton visage ?

Si tu es sage, je t'en enverrais une copie et peut être que je te montrerais le film de la mini caméra que j'avais avec moi sous le bureau et qui te fera découvrir l'envers du décor.

Bon appétit et bonne journée !

Bises

Auteur

Accueil Histoire érotique Photos Erotiques Vidéos X Vidéos amateurs Histoires au bureau