TITRE : Ma femme se lâche
Catégorie : 
Histoire Groupes et Partouze

Accueil Histoire érotique Toutes les histoires


Bonjour à tous. Le récit que je vais vous compter est réel, il nous est arrivé il y a quelques mois.

Je me présente, je m'appelle Laurent et ma femme Stéphanie. Elle mesure 1m73 pour 63 kg, brune, les yeux verts. Elle ne laisse pas les hommes indifférents. Nous sommes ensemble depuis plus de 10 ans, notre relation est très fusionnelle, nous sommes très amoureux et très fidèles. Lors de nos jeux sexuels, très souvent nous imaginons des scénarios où un autre homme serait présent. Cela l'excite beaucoup mais elle me dit que cela restera un jeu mais elle sait que je rêve de réaliser ce fantasme.

Lors de l'hiver dernier nous sommes partis en vacances à l'étranger. L'un des serveurs (Mickaël) n'arrêtait pas de lui faire du rentre-dedans mais elle, égale à elle-même, ne lui laissait aucun espoir.

Un après-midi, j'insistais lourdement pour qu'elle joue à exciter Mickaël. Très agacée par ma persévérance elle me répondit très sèchement :

- Très bien, tu veux jouer à ce que je fasse ma salope alors je vais jouer mais attention aux conséquences.

Le soir, avant d'aller manger dans le restaurant de l'hôtel, après m'être préparé, elle me demanda d'aller lui chercher une bouteille d'eau le temps qu'elle prenne sa douche. Pendant tout le trajet je me disais qu'elle ne le ferait jamais et qu'elle m'avait dit oui pour que je cesse de lui prendre la tête. À mon retour dans la chambre elle était prête, habillée d'un chemisier blanc où l'on pouvait bien voir qu'elle n'avait pas de soutien-gorge. Les trois premiers boutons étaient ouverts et elle portait une jupe assez courte, des bas auto-fixant et des talons hauts ; elle était à croquer. Elle me dit, tout en soulevant sa jupe sous laquelle j'aperçu son mini string blanc :

- Je te plais, je fais assez salope ? Tu crois que je vais l'exciter, Mickaël ?

- Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il est homo.

Elle se mit à genoux en me disant :

- Il faut que je te remercie pour cette bouteille d'eau.

Elle sortit ma queue et me prit en bouche, elle me suça 2 à 3 minutes, se releva et me dit :

- Pour une bouteille d'eau cela ne vaut pas plus.

Elle sortit de la chambre, je me rhabillai et la suivis sans un mot. Arrivés au bar, elle s'assit sur un de ces hauts tabourets où il lui était impossible de ne pas dévoiler le haut de ses bas. Elle commanda un cocktail, le but en 3 ou 4 gorgées puis partit aux toilettes. Des hommes se retournaient à son passage dans la salle. Après 5 bonnes minutes, elle revint et me posa son string sur le comptoir tout en disant :

- Maintenant que je me suis bien touchée dans les toilettes et que je suis trempée, allons manger que je puisse montrer ma chatte à Mickaël.

Je restai sans voix. Elle choisit la table la plus éloignée dans un coin et prit la place dos au mur. Mickaël arriva pour nous servir. À son arrivée, Stéphanie écarta légèrement ses cuisses puis se recula pour lui faire profiter de son accoutrement. Il resta bloqué, elle lui dit :

- J'espère que ma tenue te plait, mon mari m'a demandé de la mettre pour toi.

- Vous êtes très belle comme cela et si en plus c'est pour moi alors je reste sans voix.

Elle pivota face à lui, les jambes un peu plus écartées, et laissa tomber sa fourchette. Mickaël se jeta au sol pour la ramasser, la tête tournée vers Stéphanie. Elle sourit et écarta de plus belle les cuisses pour qu'il n'y ait plus rien qui puisse gêner la vue de Mickaël. Il se mit à rougir et me dit en me regardant :

- Votre femme est très belle mais je crois avoir vu qu'elle a très chaud car elle transpire un peu.

- Oui je te confirme, je transpire énormément mais maintenant je voudrais être servie, nous avons passé commande.

Pendant le repas, elle n'a pas arrêté de l'allumer, elle a même été jusqu'à se toucher pendant qu'il débarrassait les couverts. Juste avant de demander l'addition, elle me dit :

- Tu es sur de vouloir continuer ?

- Excité comme je suis, je ne reculerai devant rien.

- Ok, de toute façon moi je n'en peux plus, j'ai envie d'une bite de toute urgence.

Mickaël arriva, elle lui tendit la carte bleue en lui disant :

- Pour ton pourboire, viens nous rejoindre dans 5 minutes dans les toilettes des hommes.

Il rougit à nouveau puis elle me prit par la main et m'entraîna dans les toilettes des hommes. Après avoir vérifié que nous étions seuls, elle me colla contre la porte pour m'embrasser en me disant "je t'aime". Elle se mit en flexion sur ses pieds, les jambes écartées entre mes jambes, la jupe relevée au maximum pour que je puisse voir sa chatte trempée. Elle s'enfila immédiatement deux doigts très profonds puis se mit à me sucer comme elle le fait rarement. Quand Mickaël arriva elle lâcha mon sexe, se retourna immédiatement vers lui, toujours les cuisses écartées au maximum avec maintenant deux doigts dans la chatte et un dans le cul, et elle dit :

- Et bien tu en as mis du temps, je croyais que tu n'allais jamais venir.

Elle lui ouvrit immédiatement sa fermeture pour libérer son sexe et se mettre à le sucer, tout en me regardant fixement. Elle nous suçait à tour de rôle tout en branlant l'autre puis elle se mit à 4 pattes en me demandant de la prendre. Mickaël était toujours debout en train de se faire sucer. Elle commençait à gémir, elle me demanda de m'allonger et vint s'empaler sur ma queue puis elle demanda à Mickaël de venir l'enculer. Il força un court instant puis pour la première fois elle avait deux vraies bites, une dans le cul et l'autre dans la chatte. Elle gémissait de plus en plus quand la porte s'ouvrit, c'était le chef de Mickaël qui voulait lui aussi profiter de cette femme en demande de sexe. Mickaël et moi avons arrêté de bouger mais Stéphanie nous suppliait de continuer et pour nous remotiver elle dit :

- Venez, je vais vous sucer il reste un trou de libre.

L'homme se positionna devant elle et elle avala sa bite en un seul coup. Après quelques minutes je me suis vidé en elle, l'inconnu lui cracha dans la bouche, elle ne recracha pas son sperme et suça Mickaël qui lui aussi éjacula dans sa bouche. Elle restait la bouche grande ouverte, pleine de sperme de ces deux hommes, et avala la totalité. Les deux hommes sont partis en la félicitant. Nous n'avons jamais recommencé bien qu'elle m'a avoué avoir adoré, mais une autre fois peut-être.



Chanel75

 

Accueil Histoire érotique Toutes les histoires

Les couples en ligne :




Partenaire de communication avec logiciel fax internet
Nom de domaine et hebergement internet