TITRE : Dominée par sa nièce
Catégorie : 
Histoire Lesbienne

Accueil Histoire érotique Histoires Lesbiennes
Aurore, belle blonde de dix huit ans, décide avec ses copines d'aller faire un tour à la plage. Elle est vêtue pour l'occasion d'un short moulant blanc et d'un bustier. Elle doit récupérer ses copines vers quinze heures. Mais avant d'aller à la plage, elle doit passer chez sa tante Mireille, jolie femme de quarante ans, pour régler un petit problème. En effet, sa tante raconte à qui veut l'entendre que sa nièce est une fille facile. En bref, une trainée. Aurore ne peut pas laisser passer ça.

Mireille est en train de bronzer au bord de la piscine, en maillot deux pièces vert. Le haut fixé avec un cordon dans le dos, le mini bas fixé avec deux cordons sur les hanches.

-Alors, jeunes filles, on se promène? demande Mireille.

-Il fait chaud, répond Aurore, on a décidé d'aller à la plage. Je suis passée te dire bonjour.

-C'est gentil, dit Mireille. Je vous offre un verre?

-Non, merci tante. En fait je passais pour régler un petit problème avec toi.

-Ah bon, et lequel ? Rien de grave j'espère ?

-Un peu quand même, poursuit Aurore. Tu fais courir le bruit un peu partout que je suis une pute, ça veut dire quoi?

-Ben dit donc, les nouvelles vont vite, ça t'a vexée ? Reconnais que tu écartes les jambes un peu facilement. Je me trompe?

Ces propos agacent Aurore. Ses copines ne comprennent pas ce qui se passe, n'étant au courant de rien.

-Tu veux que je te mette une gifle, menace Aurore.

-Toi, me gifler, mais je rêve. Dis, petite garce, tu veux que je te mette une raclée devant tes copines ?

-J'aimerais bien voir ça, répond Aurore.

-Si tu veux, on peut s'expliquer à l'intérieur, dit Mireille. Tes copines peuvent entrer pour voir comment je vais te corriger.


Les deux femmes sont face-à-face dans le salon. Mireille porte une attaque en fonçant sur sa nièce tête baissée. Mais Aurore est sur ses gardes. Mireille est projetée au sol. Elle se retrouve à quatre pattes, la tête coincée entre les cuisses de sa nièce. Elle n'est pas dans une posture idéale. D'autant qu'Aurore a ses deux mains de libres.

-Si on s'amusait un peu, dit Aurore.

Calmement, elle dénoue les cordons du maillot de sa tante, qui se retrouve entièrement nue. Aurore passe ses mains sous le corps de Mireille et lui palpe les seins.

-Putain, quelle paire de nichons, dit Aurore.

-Lâche moi connasse, hurle Mireille.

Aurore glisse maintenant une main entre les cuisses de sa tante.

-Hi hi hi, rit Aurore, elle a la chatte toute épilée, lisse comme une petite fille.

Aurore frotte les lèvres une contre l'autre, puis insère deux doigts dans la fente de sa tante.

-Sors tes doigts de là, salope. Tu vas voir quand je vais t'attraper.

Mais Aurore ne l'écoute pas. Elle incline son corps sur le côté, entrainant sa tante avec elle. Mireille se retrouve sur les dos, les jambes totalement écartées, offrant son sexe à la vue des deux copines. Elle agite ses jambes pour essayer de se libérer.

-Calme toi, ordonne Aurore, ou je vais te calmer. Vous avez vu les filles comme elle remue son cul ?

L'humiliation est totale. Mireille supplie sa nièce.

-Arrête, râle-t-elle, ça suffit.

Son corps commence à la trahir. Les seins sont plus durs, les bouts sont plus longs.

-Oh la, sourit Aurore, je le crois pas, mais tu mouilles tata.

Mireille se soulève sur ses pieds pour mieux se cambrer et s'offrir aux caresses de plus en plus vicieuses de sa nièce.

-Ha, qu'est-ce-que tu me fais, gémit Mireille. Dans quel état tu m'as mise. Que c'est bon.

-Petite salope, tu te régales de te faire doigter. Si tu voyais ton clitoris comme il est gros.

-Oh putain, tu me fais jouir, vas-y, branle moi, oui..ouiiii.

Mireille hurle de plaisir.

-Tu n'as pas honte, devant mes copines ? Te faire gouiner par ta nièce de dix huit ans.

-Je m'en fous, soupire Mireille, c'est telleme